Monuments Marrakech : Le Palais royal

Dommage que le palais royal ne soit pas ouvert au public. On peut en admirer seulement les murs extérieurs qui deviennent presque rouge vif avant le coucher u soleil, dans l'heure où la lumière du soleil est la plus chaude. Ses murs finissent par le relier au grand jardin de l'Agdal, l'un des plus beaux de Marrakech, crée au XIIe siècle par le souverain almohad Abd el-Moumen et agrandi par la suite par les Saâdiens, célèbre surtout pour ses oliviers.

Du palais royal on pourra apprécier surtout la porte principale surmontée d'un toit en maçonnerie recouvert de tuiles vertes, dont la couleur contraste vivement avec le rouge des murs.

La porte affecte la forme d'un arc brisé surmonté d'une espèce de corniche en bois sculpté et couverte d'un autre toit de tuiles vertes, L'arc est enrichi d'une décoration de motifs géométriques en stuc en relief blanc et doré s'appuyant sur une base recouverte de faïence avec des motifs ornementaux géométriques. Sur les côtés de la porte, deux colonnes en marbre blanc confèrent une certaine élégance à l'ensemble de la structure qui se présente comme une sorte de soubassement. Le palais royal se trouve presque en face du palais al-Badi et non loin des constitué pratiquement du Ksar el-Akhdar, le palais vert, du jardin qui porte le nom du Nil, le fleuve magique de l'Egypte des pharaons et par la Dar al-Kubra, la grande demeure.

L'ancien palais du sultan, Dar el-Makhzen, construit par les Almohades et agrandi par la suite par les Saâdiens, fut autrefois l'une des plus belles constructions de la ville. Dans ses cours intérieures se trouvaient de grands bassins d'eau et l'on raconte que l'un de ceux-ci avait 500 « coudes » de longueur.


Les autres monuments de Marrakech